15.12.13

1 an de rude combat contre l'acné et les tâches : Le Bilan

Hello vous!!!


Dans un monde en proie aux guerres, à la famine, à la violation des libertés individuelles, Kelis qui n'est plus avec NAS....Je viens vous conter un petit drame personnel. Bon, il n’y a pas de hiérarchie dans le drame hein. Et puis, promis la fin est heureuse, comme disent mes amis ivoiriens "y'a foy, c'est l'homme qui a peur".
Dans cette vie mes amis, rien n'est acquis. Non rien, même pas cette chimère consistant à ce que demeure à nous  ce que le "Bon dieu" nous a donné.
J'en ai fait l'amère expérience, au moment ou je croyais qu'à l'approche de la trentaine ma principale préoccupation serait de prévenir les signes de l'âge, j'ai plongé-les deux pieds joints- dans les affres de l'acné.
J'ai une peau mixte (à tendance grasse sur la zone T en été) sans problèmes notoires.Outre quelques points noirs de temps en temps sous la lèvre inférieure et les tempes,  et les 1 ou 2 boutons reliquats des périodes menstruelles, ma peau a toujours été nickel .
C'est donc autour de début août 2012, que j'ai commencé à constater que  des joues jusque sous le menton ma peau était incrustée de points noirs.
J'étais en pleine séparation , déprimée, angoissée et avec les grosses chaleurs de cette période de l'année, j'étais en mode "fatiguée de la vie". Je me suis donc dit que comme souvent avec mes petits tourments épidermiques (je suis une hyper-sensible à la peau très réactive, abonnée aux crises d'urticaire et autres eczéma), les choses allaient revenir à la normale avec un peu de sérénité regagnée.





Au fil des heures, la crise d'urticaire s'amplifiait, là c'est le 1er  jour. Au  3 ème jour, j'en étais couverte de la tête aux pieds !!!  Cette crise fut ma plus énorme : 6 jours à me gratter, plus je me grattais plus les plaques d'urticaire s’étalaient. J'ai fini aux urgences ou on m'a prescrit un anti-histaminique et de l'aerus. 


Mi -septembre, à bout de force et défigurée (mon pote l'urticaire me la faisait bien dure lui aussi depuis plusieurs jours ), je suis allée consulter un dermato, qui m'a prescrit une pommade à base de Trétinoine (0.05%) : Locacide et m'a vivement recommandé de reprendre ma pilule contraceptive(que j'avais arrêté car à ce moment sauf le saint esprit personne ne risquait de m'enceinter: ))) Selon ce spécialiste, mon irruption d'acné à presque 29 ans était forcement le fait de déséquilibres hormonaux.










 En support au traitement, il me prescrivit par ailleurs une crème qui compense les effets desséchants et irritants des traitements médicamenteux de l'acné le "Clean Ac" d'Avène, le gel lavant sans savon "Cleanance"  d'Avène encore  ainsi que l'utilisation systématique d'une protection solaire (minimum indice 30).
J'avais pris un écran total (indice 50 ). J'insiste sur ce point  surtout pour les peaux noires car elles ont tendance à faire de l’hyper pigmentation .Vu l’agressivité du traitement elles sont plus facilement photo sensibilisées et doivent donc être particulièrement protégées du soleil.
Choisissez un haut indice de protection solaire, même si c'est l'hiver au risque de vous retrouvez avec un visage plus foncé que le reste du corps et l'effet masque qui va avec :)

Bien que le dermato m'ait prévenu que tous les micro-kystes (points noirs) en formation sous ma peau allaient s'enflammer et se transformer en boutons, j'étais tous les jours un peu plus catastrophée. Une horreur !!! Durant une vingtaine de jours,  j'ai eu une poussée de boutons énormes et très douloureux.  Malgré la crème de jour hydratante "Clean Ac" d' Avène sensée compenser la sécheresse et la desquamation dues au traitement, ma peau était très irritée, presqu'à vif 
Pour apaiser ma peau du phénomène irritatif qui devenait vraiment insupportable, mon dermato m'a prescrit  le Ialucet (une crème à base d'acide hyaluronique habituellement prescrite pour les brûlures). Je devais l'appliquer en cataplasme sur mon visage 1 soir /2 en alternance avec le Locacid. Résultat ma peau n'était plus irritée mais pendant 2 jours elle se desquamait énormément.



2 ème mois de traitement au Locacid



Le 2ème mois de traitement fut un regain d'espoir, tous mes envahisseurs étaient maintenant un lointain souvenir, mais le problème des tâches restait entier. Moi qui n'ai jamais été une adepte du fond de teint étais maintenant devenue une inconditionnelle du camouflage. Mon traitement au Locacid devait durer 3 mois et malgré l'importante desquamation de ma peau je ne pouvais pas me permettre de faire des gommages ou d'utiliser un quelconque kératolytique au risque de m'exposer au fameux phénomène de photo-sensibilisation (réaction d'une peau lésée au contact du soleil). Je me suis donc tournée vers l'Ayurveda et l'aromathéraphie. J'ai adopté le gel d'aloé véra et l'huile de jojoba que j'appliquais sous ma crème de jour. J'en parlerai plus amplement dans un prochain post sur ma routine de soins.
A partir du 3 ème mois de traitement, j'ai un peu oublié ma peau, du coup je ne prenais plus de photos. Mais ma peau était maintenant habituée au traitement et était chaque jours de plus en plus nette.







































Un an après la fin de mon traitement, je continue à prendre ma pilule ( Jasmine) et j'ai adopté une routine  de soins basée sur la méthode du "Layering" ou "millefeuilles". C'est en faisant l'acquisition du livre "The japanese skincare revolution" de la légendaire beauty guru Chizu Saeki, que j'ai eu ma révélation !!!
Une révélation parce que ce traitement m'a laissé une peau extrêmement sèche, avec des pores  légèrement dilatés au niveau des pommettes. Et il me restait aussi ces satanées tâches. Ma peau avait donc différents besoins et comme il n'existe pas de crème 10 en 1, le Layering tombait à point nommé.
Ma nouvelle routine de soins est constituée à 60% de produits et de pratiques naturelles  Ayurveda et aromathérapie . Les 40% restants sont les cosmétiques coréens /japonais ainsi que 2 produits basiques que j'ai gardé de mon ancienne vie.


Le but de cet article n'est pas de vous donner une liste de produits miracles, je n'en ai pas la compétence. Je peux néanmoins, partager avec vous les quelques principes clés qui m'ont permis de retrouver une peau belle et saine.

1) Si vous avez une mauvaise hygiène de vie , ne vous attendez pas à avoir une belle peau ( Par exemple: je ne bois que très occasionnellement de l'alcool, mais à chaque fois que j'ai trop bu, le lendemain j'avais des boutons et mes pores étaient dilatés)

2) Si vous avez de l'acné, allez consulter un dermatologue. L'acné est une maladie. Vous n'auriez pas idée de soigner de l'hyper tension avec du jus de fruit n'est-ce pas? Et bien, aucun cosmétique ne soigne l'acné. Aux problèmes médicaux, des solutions médicales donc.


3) Si vous avez une peau à tendance acnéique, adoptez une routine de soins adaptée à votre type de peau. Ce qui marche sur la voisine, ne marchera peut-être pas sur vous. Les têtes bien pleines sont souvent bien faites: Faites des recherches, consultez votre dermatologue pour qu'il vous fasse un petit bilan ( il vous recommandera probablement comme dans mon cas de faire un examen hormonal auprès d'un endocrinologue afin de déterminer l'éventuelle origine hormonale de votre acné tardive) au moins une fois /an, documentez vous sérieusement (les forums sont rarement source d'édification :), il existe de très bons articles de vulgarisation ainsi que des thèses en matière de dermatologie sur Google Scholar par exemple.


4) Tant que vous ne viendrez pas à bout de votre acné, vous aurez des tâches.


5) Il n'existe pas de produit miracle contre les tâches, seuls le temps et une routine axée sur l'unification et l'équilibre de votre peau vous garantira que celle ci soit lumineuse et nette.


6) Seule la détection de l'origine de votre problème en garantira l'efficacité du traitement (par exemple outre le fait que mon acné soit due au déséquilibre hormonal, elle était de nature comédogène (points noirs)  et non inflammatoire (boutons) , le Locacid était donc le traitement adapté à ce type d'acné).


7) Allez au bout de votre traitement, car l'arrêter en cours peut aggraver votre problème. Par exemple, une amie qui a commencé le traitement au Locacid 1 mois après moi, l'a interrompu  quand elle a eu la fameuse poussée de boutons, résultat: ses boutons n'ont jamais séché et elle s'est retrouvée avec de plus en plus de nouveaux boutons et surtout des cicatrices de type crevasses. Bien qu'elle ait repris le traitement, elle projette maintenant de recourir au laser pour éliminer ces cicatrices.

8) Une acné pas ou mal soignée peut engendrer des séquelles sévères et chroniques (crevasses)


9) Ayez autant que faire se peut, un bon moral et une image positive de vous mêmes.S'occuper de soi, user de fantaisie, pratiquer des loisirs valorisants ... sont autant de petites choses qui aident énormément à relativiser.


10) N'appliquez sur votre peau que des produits de qualité -idéalement pharmaceutiques- et n'oubliez pas que vous n'êtes pas un cobaye, évitez donc de verser dans la "testite" aiguë .


J'espère que ce modeste article contribuera à vous aidez, que l’inspiration soit avec vous et avec votre esprit...


Bisous tous pleins !!!